Share

Jardiner sans pesticide : oui, c’est possible !

Mettre fin à l’usage abusif de pesticides est un grand défi qui attend l’humanité. Des grandes terres de végétation aux petits jardins de particuliers, le pesticide est l’ennemi numéro un du sol et de l’air à éradiquer. Il peut également impacter l’eau, la santé des animaux et celle des hommes en plus des végétaux. Pour y remédier, voici quelques conseils pour entretenir votre jardin sans pesticide.

Comment se débarrasser des mauvaises herbes et des insectes sans pesticide ?

Les différents pesticides comme les insecticides, les fongicides et les herbicides étaient nos meilleurs alliés pour l’entretien du jardin auparavant. Cependant, on n’a pas toujours bien mesuré leurs effets néfastes sur la santé de l’homme et celle des sols. Pourtant, des solutions naturelles existent pour éliminer les mauvaises herbes et les insectes qui envahissent nos jardins. Vous pouvez utiliser dans ce cas, des pièges à phéromones qui empêcheront les papillons de se reproduire. On peut également verser quelques gouttes d’huile essentielle régulièrement dans tout le jardin pour faire fuir les insectes et autres types de nuisibles. Dans certains cas, l’introduction d’insectes tels que les pucerons ou les coccinelles qui se nourriront des parasites est plus efficace. Pour les animaux plus grands, songez à recourir à des outils comme les filets ou les ultra-sons. Pour les mauvaises herbes, installer du géotextile entre les graviers et les dalles pour limiter la pousse des herbes est une excellente idée efficace et qui ne nuit pas à l’environnement. Mais bien évidemment, la meilleure solution reste le désherbage manuel.

Quels engrais naturels pour l’entretien du jardin ?

L’utilisation des produits phytosanitaires dans nos jardins est devenue une habitude. Pourtant, il existe de nombreuses solutions biologiques et naturels pour favoriser la pousse des végétaux. Les engrais organiques qui fondent dans le sol contribuent à l’enrichissement et à la préservation du sol. D’autres engrais plus concentrés en azote favorisent l’enracinement des plantes. Par ailleurs, des engrais faits maison comme le compost ou le jus de mégots peuvent se révéler également très efficace. Le compost est un engrais naturel qui nourrit et limite la pousse des herbes autour de la plante. De plus, il aide à restructurer le sol et à conserver son humidité tandis que le jus de mégots une fois pulvérisé sur les végétaux leur évite le dessèchement.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Tous les champs sont obligatoires *