Ecologie

Quel écocitoyen êtes-vous ?

Être écocitoyen n’est plus une lubie hippie. Bientôt, cela va devenir une nécessité. Le fait est que nous devons trouver un moyen de sauver la planète, au moins à la même vitesse à laquelle nous l’avons dégradé. Le problème réside dans le fait que beaucoup de personnes sont d’accord sur le principe, mais ne s’engagent pas réellement. La protection de l’environnement exige une vigilance de tous les instants. Or, les gens veulent bien être d’accord, mais sans bouleverser le train-train quotidien. Pourtant, c’est notre avenir et celui de nos enfants qui est en jeu. Il est temps de se poser la question de savoir quel écocitoyen nous sommes.

Comment connaitre son taux d’engagement ?

Pour connaître son taux d’engagement, plusieurs tests et quizz en ligne existent. Ademe ou agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie a conçu un test précis et complet pour savoir. Les résultats peuvent être déroutants. Le test de l’Ademe va de l’impact sur le climat en une journée, au fait de faire le bilan carbone personnel. Ces questions ont l’art de nous réveiller. Souvent, les gens préfèrent rejeter la faute aux grands groupes industriels. C’est facile de dire que toute action est inutile, car ce sont les riches industriels qui sont responsables. Grâce à ces tests, on se rend compte qu’un changement d’habitude, à notre niveau personnel, a déjà un impact assez important sur la santé de l’environnement.

Comment y remédier ?

Après avoir connu exactement son bilan environnemental, on adapte notre mode de vie. Si le bilan carbone est trop élevé, par exemple, il faut se résoudre à se passer de quelques appareils électriques. Le mieux est de se documenter le plus possible. En apprenant, en premier à lire les écolabels. Ensuite, tout est question d’attention. On fait attention à ce qu’on achète, à comment on roule, bref, on fait plus attention à la nature environnante. Les gens gâchent souvent ce qui est de plus naturel par simple faute d’inattention. Préférer prendre la voiture pour aller à l’épicerie du coin, parce que les courses vont être lourdes, a plus de conséquences qu’on ne l’imagine. Le tout est de se rappeler qu’on ne fait pas ces efforts pour autrui, mais pour soi et sa progéniture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *