Conseils

Tout comprendre du crédit carbone

On le sait tous, les nuisances causés par l’Homme sur l’environnement est de plus en plus désastreuse. La terre se réchauffe, le trou dans la couche d’Ozone devient de plus en plus conséquente, la fonte des glace et la montée des eaux devient inévitable. Même si plusieurs solutions ont été avancées par les chercheurs, une prise de conscience de l’humanité est également nécessaire. Plusieurs sommets internationaux ont été réalisés afin de trouver une solution sur le réchauffement climatique. Mais une notion semble encore être flou jusqu’à aujourd’hui, celui du crédit carbone.

 

Crédit carbone qu’est ce que c’est ?

Le crédit carbone est un instrument financier qui sert à mesurer l’émission de gaz carbonique d’un pays. Il a été mis en place par le protocole de Kyoto. Il s’agira surtout de mesurer la quantité de carbone non émise par le pays. Les émissions de gaz carbonique sont quantifiées et on leur donne ensuite une valeur. Cette mesure vise à inciter les plus pollueurs à réduire leur émission de gaz à effet de serre. Il s’agit d’une véritable monnaie de change contre un meilleur futur pour la planète. A l’heure actuelle, plus de 180 pays ont adhérés au protocole de Kyoto et s’engagent à réduire leur émission de gaz carbonique de moitié d’ici 2020.

 

 

 

 

L’application de la règle pollueur-payeur

Le système est simple, si tu pollues l’environnement, tu dois payer. D’un autre côté, si une entreprise a respecté les quantités d’émission de gaz à effet de serre accepté par son gouvernement, elle sera récompensée. A son tour, cette entreprise pourra revendre son crédit à une autre entreprise. De l’autre côté si une entreprise ne respecte pas les quotas posés par sont gouvernement en ce qui concerne l’émission de gaz, il devra acheter « un droit de polluer » qui lui permettra d’augmenter le plafond que sont gouvernement s’est fixé.

 

 

Un crédit carbone qui tend à perdre de la valeur

Même si les intentions étaient bonnes, le crédit carbone est aujourd’hui critiqué et considéré comme étant plus un crédit social qu’écologique. Si au départ, le crédit carbone était fixé à 30 Euros, à cause de la crise financière, ce taux est descendu à 8 Euro et aujourd’hui, ce crédit ne vaut plus que 5 à 7 euros sur le marché. Jusqu’à présent, le crédit carbone n’est pas accepté par la totalité des écologistes. D’un côté, il y a ceux qui considèrent qu’il s’agit d’une solution novatrice, de l’autre, il y a ceux qui affirment qu’il s’agit simplement d’une manière de donner un droit légal au pollueurs pour que ces derniers puissent encore plus polluer la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *